• donc ce matin était *intéressant*

    J'ai perdu toute créativité au niveau recherche de titre, peut-être est-ce la fatigue [non je ne me plains pas pour la quinze millième fois de l'absence totale de marchand de sable dans ma vie] ou encore simplement mes deux derniers neurones qui ont rendu l'âme [ainsi que je l'ai plus ou moins prévu dans ma note précédente].

     

    Bref, au moins un avantage aux titres explicites se situe justement dans leur caractère explicite. Cela me permet de ne pas repréciser que ma matinée a été intéressante, enfin le moment entre 8h55 et 9h10 environ. J'imagine que mes lecteurs avides de savoir sont impatients d'en savoir un peu plus. Qui? Quoi? Pourquoi? Nan mais vraiment? etc.

    Donc, disais-je, ce matin je me levai de bon coeur à 7h30 *blah blah blah [accélération de l'histoire] blah blah blah* je rentre dans le métro à l'arrêt Gare à la sortie de mon train, en pensant que je devrais me dépêcher pour être à l'heure en cours. Remarque, finalement le léger retard de mon train a été plutôt positif dans la suite de mon histoire. Ainsi, je rentre dans le métro, pour en resortir 5 minutes plus tard -à 8h55 à la station Ste-Anne. Avançant d'un pas dynamique quoique sans grand enthousiasme, je réalisai soudain en prenant l'escalator que je me trouvais derrière Philippe IV. Oui, oui, oui, vous avez bien lu: le hasard a voulu que je me retrouve juste derrière lui. Gênée à la fois par la proximité du bel [de PhIV] et l'idée d'arriver bien en retard, je pris mon courage à deux mains et gravis les marches afin de limiter la casse au niveau heure d'arrivée à la fac. En haut du premier escalier, la curiosité et la passion me forcèrent bien malgré moi à jeter un coup d'oeil en arrière: c'était bien PhIV qui m'adressa de fait un sourire aussi chaleureux qu'amical.

    Revigorée largement par ce geste sympathique [oui, un sourire illumine toute une vie, voir une note précédente], je me sentis comme dans un rêve en grimpant le dernier escalator. J'exagère, je l'avoue: je me retins d'émettre un gros mot sec et sonnant en constatant que les piles de mon MP3 n'étaient plus mais mon moral remonta en flèche lorsque je réalisai que PhIV avait rattrapé son formidable retard sur moi et déambulait à présent juste à mes côtés. Je me retournai, ravie de sentir son mouvement de cheveux, et là il me lança un exquis "salut!" qui me rendit aussi heureuse que si j'avais pu boire plus tôt un Caffé Latte ou quelque chose de ce style.

    Ainsi, PhIV et moi devisâmes joyeusement avec un entrain inhabituel jusque devant le croisement avec la rue de la Visitation, où l'un de ses amis nous rejoignit à mon grand désarroi. Okay, je reconnais que ce n'était pas si grave, de toute façon PhIV fut suffisamment poli et gentil pour continuer à me parler de choses et d'autres, comme savoir où j'habite et m'expliquer qu'il rentrait à Vannes ce weekend, etc. La fac me parut de fait beaucoup trop proche et malgré notre retard évident, nous arrivâmes juste avant que le prof ne commence son cours. Coup de chance, m'écriai-je intérieurement, je ne louperai donc aucune précieuse minute de notre divin cours d'institutions européennes!

    Pour résumer cet épisode important de ma vie, je fus très contente de ma matinée jusqu'à ce qu'une amie de la fac me sorte un sec et sonnant "au fait ton chéri sort avec quelqu'un". NOOONNNN! Moi qui pensait que la chance avait tourné et que je me retrouvais finalement en situation positive ainsi que le prévoyait mon horoscope?? Que nenni! Le sort s'acharne donc sur moi. En revanche, elle [mon amie] n'était plus 100% sûre que ce soit le jeune PhIV donc le doute subsiste; et de toute manière même s'il sort avec une fille, cela veut au moins dire qu'il n'est pas gay.

    Et puis, je n'hallucine tout de même pas les larges sourires qu'il m'adresse chaque fois qu'il me voit -mais peut-être est-ce simplement qu'il veut devenir mon meilleur ami?


  • Commentaires

    1
    laure-marine
    Dimanche 11 Février 2007 à 12:12
    PhIV
    trop romantique ton histoire. t'as enfin rencontré l'homme de ta vie??????.?
    2
    Dimanche 11 Février 2007 à 13:46
    bah
    écoute, s'il n'est pas gay et qu'il quitte sa copine pour moi [s'il en a une], à ce moment là ouiiiiii ce sera l'homme de ma vie. *et si accessoirement j'oublie complètement george...*
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :