• délicates pensées au petit matin

    J'avais imaginé cette note à chaud, ce matin à 5h26 à ma rentrée de soirée et le titre correspondait donc largement mieux que maintenant. D'un autre côté, je n'ai pas beaucoup pu dormir ce matin, que jusqu'à 9h45 à cause des travaux dans l'appart en-dessous. Non mais a-t-on idée de débuter sa journée de travaux à une heure pareille un VENDREDI MATIN? Où ils se croient, dans une charmante bourgade où la meilleure des soirées consiste en un concours de belote entre voisins autour d'une bonne tisane? Nous sommes à Rennes, que diable, et la capitale de la Bretagne représente bien sa région. Enfin, tout ça pour dire que, quand même, la notion de "petit matin" est personnelle.

    Mais quelle soirée... Quelle soirée! Aussi frustrante qu'elle ait été à de certains points de vue, même si je me suis trouvée stupide un peu trop souvent, c'était vraiment génial, avec des gens géniaux. J'aime bien l'idée de traîner avec des garçons, en fait, sauf que mon coeur d'artichaut l'alcool ingurgité la fatigue me donne l'impression de toujours vouloir me montrer charmante auprès d'eux. C'est vraiment étrange -et involontaire, c'est comme si c'était naturel d'être comme ça. Enfin, bref, je culpabilise d'avoir craqué sur le même garçon que ma colocataire alors que qu'une ou deux heures plus tôt je lui avais avoué que je craquais pour son meilleur ami et qu'elle voulait l'inviter à manger pour moi... D'un autre côté, ça n'a pas donné grand chose hélas avec ce garçon donc ça ne compte pas, si? Et puis, apparemment je lui plaisais plus (du moins c'est ce que j'ai cru remarquer), plusieurs hypothèses peuvent expliquer ce fait: 1) j'étais littéralement bourrée et c'est bien connu, c'est plus facile d'abuser d'une pauvre jeune personne un peu pompette ; 2) je suis grande et blonde, et forcément c'est ultra canon (on passera sur le fait "grosse" et "fausse blonde") ; 3) je rigole tout le temps donc on peut apercevoir mes dents magnifiques et craquer sur mon merveilleux sourire digne d'une publicité pour dentifrice... ; 4) et bien la fatalité, voilà tout, qui a voulu que hier soir mon horoscope se réalise contre toute attente et qui a joué son rôle jusqu'à la fin. 

    J'aime cette sensation de sortir, de m'éclater. La sensation de liesse (qui porte bien son nom) entraînée par l'alcool est un sentiment vraiment unique et qui me plait carrément, à mon grand désespoir. Je déteste l'idée de sacrifier mes neurones à quelques heures de bonheur pur. Mais j'aime ressentir ce qu'on ressent dans ces moments-là. Danser comme une malade et se ficher totalement d'être sexy ou attirante, sourire à des garçons et se foutre royalement de ce qu'ils peuvent bien penser de soi, raconter des bêtises et n'avoir rien à faire de passer pour une vraie folle... Sans exagérer, savoir que le monde nous appartient parce qu'on est jeune, qu'on est beau, intelligent, ivre, qu'on n'a jamais eu autant confiance en soi et que, quoi qu'on en fasse, on n'a qu'une jeunesse.

    Enfin. Vivement une prochaine soirée du même genre.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :